Les chimiothérapies sont parfois nécessaire dans le traitement des cancers, mais elles sont redoutées en raison de leurs effets secondaires fréquents.

Il est néanmoins possible d'améliorer fortement leur tolérance (et peut-être même leur efficacité) grâce à quatre techniques :

- la "visualisation positive" : il est très important que le traitement soit perçu comme un allié, et non comme un "poison" : une perception négative est par exemple à l'origine des vomissements qui surviennent dès l'arrivée au centre de chimiothérapie ! Afin de mieux accepter le traitement, je vous conseille l'"outil N°4" du Dr Rougier, ainsi que les "dialogues avec les cellules" de Guy Corneau

- L'activité physique : il est désormais parfaitement établi qu'une activité physique douce mais régulière réduit la fatigue liée aux chimiothérapies. Il est important de marcher au minimum 30 minutes par jour si l'état de santé le permet. Cette habitude devra être conservée même après la chimiothérapie, car l'activité physique réduit également le risque de récidive des cancers de 30 % à 55 % !

- le jeûne : les travaux préliminaires de Valter Longo montrent une diminution importante des effets secondaires des chimiothérapies grâce à un court jeûne (2 à 3 jours) sans risque pour la santé : voir le document ci-dessous. Dans certaines situations, le régime cétogène peut s'avérer plus adapté que les jeûnes.

- les compléments nutritionnels : des publications médicales montrent les bénéfices de certains produits sur l'efficacité et les effets secondaires des chimiothérapies : voir document ci-dessous.

protocole jeûne et chimio.pdf
Document Adobe Acrobat [180.4 KB]
accompagnement chimiothérapies + liens.p[...]
Document Adobe Acrobat [66.5 KB]